Les étangs de la Plaine du Forez

IMG_3461 (1) IMG_3466 (1)

Que ce soit à la Réserve de Biterne ou sur d’autres sites, les étangs sont des lieux ornithologiques incontournables pour les amoureux de la nature, les pécheurs ; ou simplement pour la beauté des lieux.

MONTVERDUN et le prieuré

IMG_4366 IMG_4372

Au coeur de la plaine du Forez, le prieuré du Pic de Montverdun, juché sur sa formation volcanique vieille de plus de 20 millions d’années, domine les alentours…

Mais loin de vouloir montrer quelque arrogance, c’est un lieu qui se veut « sécurisant », qui inspire calme et sérénité…

Le monastère fut fondé au début du VIIIème siècle ; les bâtiments actuels, restaurés datent du XIIème et XVème siècles… Après une période faste puis une autre de déclin, le monastère est devenu la propriété de la commune.

Seule l’église a conservé sa vocation de lieu de culte… les bâtiments conventuels ont tour à tour été logements, école, presbytère, bâtiments agricoles…

On remarquera la pierre noire basaltique largement utilisée pour la construction du monastère…

Protégé par son enceinte, le monastère présente un aspect sévère, vite atténué par le panorama sur le Forez qui s’offre à nos regards. Plus de cloître, mais une cour qui est le coeur du prieuré. Découvrez alors l’église, le réfectoire, le logis du prieur, le petit cimetière, et la très belle cave du XIIIème qui servait de lieu de stockage…

Curiosité du lieu : la légende de Saint Porcaire (dont les reliques sont exposées dans l’église du prieuré)

IMG_2482 IMG_2493 IMG_2485 IMG_2489 IMG_2494 IMG_2488

LA BATIE D’URFE

Unique en France, la Bâtie d’Urfé recèle de nombreux trésors de la Renaissance. Murs blancs, galerie ouverte sur l’extérieur, jardins propices à la flânerie avec parterres géométriques de buis et d’ifs, fontaine, rivière bordant la promenade…
Rien n’a été laissé au hasard dans ce domaine où se croisent tous les arts de la Renaissance. Du sphinx de la rampe d’accès aux tableaux italiens de Siciolante, de la célèbre grotte des rocailles à la chapelle du château, la Bâtie vous réserve de nombreuses surprises…
A l’origine entouré de douves, le château est constitué d’un bâtiment central et de deux ailes. Entre cour et jardins, l’aile occidentale présente une rampe et une galerie à l’italienne avec de fines colonnes corinthiennes.
Le gardien du château : le sphinx
Gardien des secrets du château, le sphinx de la Bâtie est indissociable du monument.
Depuis le 16ème siècle, il protège l’accès à l’ancienne bibliothèque, lieu d’humanisme et de savoir. Il porte sur sa poitrine l’inscription : « Sphingem habe domi » qui peut être interprété comme « Garde la connaissance en ta demeure ».
Claude d’Urfé bâtisseur
Si la famille d’Urfé est mentionnée dès le 12ème siècle dans la forteresse médiévale des Cornes d’Urfé à Champoly, l’histoire de la Bâtie débute véritablement au 16ème siècle.
Claude d’Urfé transforme la maison forte médiévale de la plaine du Forez en un château de plaisance caractéristique de la Renaissance. Il s’inspire de ses nombreux voyages pour aménager le château.
On retrouve ainsi à la Bâtie de nombreuses influences italiennes : rampe, galerie, chapelle, salle des rocailles, etc.
Au 16ème siècle, le bâtisseur du château, Claude d’Urfé (1501-1558), est bien connu à la cour de France : il est au service de François 1er puis d’Henri II. Voyageur infatigable, il participe aux campagnes d’Italie et représente le souverain français au Concile de Trente et auprès du Pape à Rome (1546-1551). Sous le règne d’Henri II et jusqu’à sa mort, il exerce la charge de gouverneur du Dauphin.
sIMG_0632 (1) IMG_0636

IMG_0642 IMG_0647

LES HAUTES CHAUMES ET LE HAUT FOREZ

IMG_2985 IMG_3397

Les Hautes Chaumes constituent un site naturel formé de vastes plateaux d’altitude vallonnés qui s’étendent sur 8 000 ha au-delà de 1 400 m d’altitude, sur la partie sommitale des monts du Forez (Massif central).

Cet étage de type subalpin est composé de landes parsemées de tourbières d’une riche diversité floristique. Certains endroits herbacés sont entretenus par une activité pastorale, l’estive,  avec la construction de jasseries permettant l’hébergement des hommes et des bêtes pendant l’été.

Chaque année, en mai, les familles avec les troupeaux quittaient les vallées et gagnaient les estives jusqu’aux premières neiges. Les tâches familiales étaient bien reparties, les hommes s’occupaient des foins et des moissons dans la vallée, la surveillance, la traite des vaches ferrandaises et la fabrication de fourme de Montbrison ou fourme d’Ambert était quant à elles à la charge des femmes et des enfants dans les jasseries.
Les hautes Chaumes sont classées comme zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique et comme site Natura 20002.

IMG_0564 IMG_0546

LE COL DE LA LOGE

Le domaine nordique du Col de la Loge est une agréable et reposante station de ski nichée au coeur des Monts du Forez dans le Massif Central à 1260 m d’altitude. C’est aussi la porte « Nord » des magnifiques et sauvages « Hautes Chaumes du Forez » qui s’offrent à vous sur le haut des pistes comme une récompense à l’effort fourni pour y accéder.
Vous allez découvrir ces grandes étendues couvertes de landes et leurs panoramas somptueux sur la chaine des Alpes et les volcans d’Auvergne. IMG_0776 IMG_0774 IMG_0773

IMG_0535 (1) IMG_0533 (1)

LE COL DU BEAL

Le col du Béal est situé sur la ligne de crête des monts du Forez, en limite du territoire communal de Chalmazel-Jeansagnière et de Saint-Pierre-la-Bourlhonne, à la frontière entre la Loire et le Puy-de-Dôme (région Auvergne-Rhône-Alpes).

Le col est situé au cœur des hautes Chaumes, vastes plateaux dégagés classés Natura 2001.

Au-dessus du col du Béal se situe la table d’orientation de Roche Courbe (1 433 mètres). On peut y voir à l’ouest le puy de Dôme, les monts Dore, les monts du Cantal et même par temps très clair à l’est les monts du Beaujolais, le mont Blanc et les Alpes.

 IMG_0569 IMG_0568 IMG_0572

Station de Chalmazel

Des activités pour tous et de bons moments en perspectives !
À 1 648 mètres d’altitude, la station de Chalmazel vous accueille chaque hiver, de décembre à fin mars.
En famille ou entre amis, venez prendre un bol d’air frais dans les monts du Forez !
Ski, luge, snowscoot, raquettes… il y en a pour tous les goûts !
Chalmazel-Jeansanière est un village de la Loire de moins de 500 habitants. Il est connu pour son château du XIIIe, son charme bucolique, ses habitants authentiques mais aussi pour sa station de sports d’hiver de moyenne montagne.

À seulement une heure de Saint-Étienne et Roanne, vous trouverez une offre de neige complète : plaisir de glisse, initiation et perfectionnement au ski, sensations fortes, balades, détente…

Offrez-vous un bon bol d’air en montagne !

IMG_0548

IMG_0562

SAINT DIDIER SUR ROCHERORT

IMG_4934

IMG_4933 (1)

IMG_1478 IMG_1417